Par des entrepreneurs. Pour des entrepreneurs.

Au RCE, les patronnes et patrons d’entreprise sont au cœur de nos préoccupations. Dans un monde marqué par des changements toujours plus rapides, vous apporter le soutien nécessaire pour relever les défis variés qui se présentent à vous et planifier avec succès l’avenir de votre entreprise, constitue à la fois notre motivation et notre objectif principal. Car les PME doivent rester ce qu’elles sont déjà aujourd’hui: l’colonne vertébrale de l’économie suisse.

 

 

Un soutien d’égal à égal.
Au RCE, nous misons sur l’élaboration commune de solutions sur mesure, efficaces au quotidien. Dans ce processus, nos entrepreneurs vous offrent soutien, écoute, dialogue et accompagnement. C’est pourquoi ils portent le titre d’Accompagnants et non de conseillers.

Rien ne remplace une relation personnelle.
Entretiens Entrepreneur, Ateliers d’accompagnement ou workshops en groupe, le cadre reste toujours personnel et nous ciblons le bénéfice individuel de chacun.

Bien connecté, c’est à moitié gagné.
Le RCE donne accès à un réseau d’Experts représentant quelque 300 entreprises florissantes. Nous vous proposons conseil, accompagnement et soutien dans toutes les phases que traverse votre entreprise, de la création à la transmission.

De précieuses rencontres.
Nos manifestations réunissent des personnalités de tout le pays, intéressées par les discussions, l’échange d’expérience et les précieux contacts qu’elles peuvent y lier.

Les petites et moyennes entreprises constituent le moteur et la force de l’économie suisse:

  • Création régionale d’emplois et de valeurs,
  • Synonymes d’avenir, de patrie pour leurs collaborateurs, apprentis et clients,
  • Partenaires de confiance et de proximité,
  • Engagement personnel à travers leur travail,
  • Elles incarnent les valeurs suisses et les exportent à travers le monde.

Par des entrepreneurs. Pour des entrepreneurs.

Nos Accompagnants ne sont pas des consultants: ils sont eux-mêmes de brillants entrepreneurs. En tant que tels, ils connaissent très précisément les défis de l’entrepreneuriat et sont en mesure de vous soutenir et de vous accompagner mieux que quiconque, avec ouverture et honnêteté.

Entretien Entrepreneur gratuit

Réussir un financement par emprunt

Face à des décisions d’investissement importantes, les entrepreneures et entrepreneurs doivent tenir compte d’une multitude d’aspects en termes de financement. Que faut-il prendre en compte pour qu’une demande de financement soit accordée sans encombre et qu’un projet voie le jour?

16.11.2021

L’octroi d’un crédit est avant tout une question de confiance. C’est pourquoi il vaut la peine de procéder de façon structurée et de bien se préparer. Des conseillers en financement externes peuvent, eux aussi, offrir un soutien bienvenu. Notre expérience de conseil nous a montré l’importance des points suivants:

  • Savoir combien il faut
    La préparation et la planification sont les bases de tout financement. Tout investissement d’envergure débute par des réflexions stratégiques et la définition d’objectifs. Une planification professionnelle des investissements et des liquidités permet d’évaluer et de structurer les besoins en financement de l’entreprise. Idéalement, on élabore deux à trois scénarios reflétant l’évolution potentielle des affaires. Cela permet de reconnaître rapidement les projets irréalistes.
  • Informer ses créanciers de façon détaillée
    Peu importe que le créancier connaisse ou non l’entreprise: la transparence suscite la confiance. Il est essentiel que les informations soient actuelles et compréhensibles. Il est également capital de communiquer clairement à quelles fins les moyens financiers seront utilisés. L’octroi d’un financement repose principalement sur les base suivantes:

    • une planification financière comprenant l’exercice actuel, les deux exercices précédents ainsi que la planification pour les trois exercices à venir
    • le besoin effectif en investissement et le retour sur investissement prévu
    • la planification des liquidités au cours des 12 à 18 mois à venir.
    Cela représente un atout supplémentaire lorsqu’une patronne ou un patron d’entreprise sont capables de répondre eux-mêmes aux questions importantes liées à l’évaluation du crédit: quels gains en efficacité doivent être générés grâce à cet investissement? Comment évaluer les sécurités déposées? Quelle est l’évolution du degré d’endettement, de la couverture des intérêts et de la viabilité?

  • Il vaut la peine de comparer
    Le choix du ou des types de financement (crédit fixe, crédit hypothécaire, crédit d’exploitation, crédit d’investissement, leasing ou factoring) et les échéances peuvent présenter des différences de taille en termes de charge d’intérêts annuels ou, ultérieurement, de remboursement. Il vaut la peine d’approfondir cet aspect. Demander et comparer différentes offres de financement exige un peu de travail, mais donne à l’emprunteur une vue d’ensemble des conditions actuelles du marché et le familiarise avec les différents prestataires, investisseurs ou créanciers prêteurs. Chaque entretien permet d’approfondir ses connaissances. Selon la hauteur du crédit souhaité et la complexité du projet d’investissement, utiliser une plateforme numérique ou recourir à un conseiller en financement externe peut constituer un «raccourci» pertinent pour réduire son propre travail. Pour de nombreux preneurs de crédit, la décision tombe à un moment où ils se trouvent sous une pression inutile. Ils acceptent alors trop rapidement la première offre venue, alors qu’en comparant et en négociant il serait possible de faire des économies d’intérêt substantielles au fil des ans.

  • Intéressant: l’effet de levier
    Il peut être pertinent de financer un investissement par un emprunt, même si une entreprise bénéficie d’une situation financière très saine. Dans ce cas, une banque acceptera plus facilement la demande de crédit et octroiera des taux d’intérêt plus attrayants. En parallèle, il peut en découler des avantages fiscaux ainsi qu’un meilleur rendement des capitaux propres. On parle d’effet de levier positif lorsque le rendement total du capital de l’entreprise se situe au-dessus du taux d’intérêt des capitaux étrangers. Les intérêts payés pour l’emprunt peuvent en outre être déduits du revenu imposable, ce qui permet des économies supplémentaires.

En général, les créanciers désirent obtenir des informations aussi complètes que possible sur l’entreprise, son état de santé et ses projets d’investissement. Loin d’être de la curiosité mal placée, ces questions permettent de créer un climat de confiance mutuelle. Cela traduit par ailleurs un réel intérêt pour l’entreprise et ses plans d’investissement, mais cela est aussi l’expression du besoin justifié d’évaluer précisément le futur cash-flow. Plus une entreprise mettra à disposition des informations et documents actuels, mieux le financement pourra être structuré et répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise.

Le cas échéant, il vaut la peine de faire appel à un conseiller indépendant, intermédiaire actif entre les créanciers et l’entreprise concernée. Ce dernier accompagnera l’entreprise dans l’élaboration de business plans ambitieux et l’aidera à concilier les idées de l’entrepreneur et les exigences de potentiels créanciers. Il présentera par ailleurs diverses options de financement ainsi que de potentielles combinaisons, du financement par emprunt classique au financement participatif en passant par le cautionnement, le leasing ou encore le capital-investissement.

Les auteurs:
Edi Platter
, Accompagnant et Expert en financement d’entreprise
Edi Platter a deux passions: l’économie et la gestion financière d’entreprise. Rien de surprenant donc qu’après une formation en gestion d’entreprise, sa carrière l’ait amené à faire ses preuves dans le domaine des services financiers pendant plusieurs décennies. Propriétaire d’une entreprise spécialisée dans la vente et le marketing, il connait les défis d’une PME. La combinaison de ces compétences en font un expert pour tout ce qui touche à la planification des liquidités et au financement.

Matthias Weibel, Responsable RCE Suisse
Le directeur des RCE est un pur entrepreneur, doté d'une solide expérience en tant que directeur et membre de conseils d'administration. Plus récemment, il a été copropriétaire d'une entreprise internationale de construction de machines pendant plus de douze ans; entreprise qu'il a développée à l'étranger avec succès. Par ailleurs, il a été à l'origine de nombreuses innovations et de nombreux projets dans le domaine de l’industrie 4.0 et a mis en place des solutions de transmission d'entreprise.

Le RCE est un partenaire commercial de daura, la première plateforme d’actions numérique de Suisse. Les entreprises de l’industrie et de l’artisanat peuvent gérer leur registre des actions en toute simplicité, sécurité et à bas coûts et quasiment transférer des actions par un simple clic.